CHRONIQUES

8 gestes qui améliorent la vie de votre chat.

© Martine Lavallée B.A.A. et Technicienne en santé animale

Si vous êtes comme moi, vos chats sont des compagnons précieux. Leur curiosité, leur intelligence et leur douceur rendent ma relation avec eux incontournable. Ma maison, je l’ai aménagée pour eux! Je vous présente ici quelques éléments pouvant améliorer la qualité de vie de vos félins adorés!

Notre suggestion
de PRODUIT :
Entretien des oreilles

1.    Alimentation de qualité et portions contrôlées

Sachez qu'une alimentation adaptée à la condition et à l’âge de notre chat est un gage de longévité. Par exemple, la croissance du chaton est une période cruciale. Elle aura un impact direct sur la santé du chat une fois adulte. Des carences alimentaires ou des maladies chez le chaton peuvent mener à des faiblesses qui dureront toute sa vie. On commencera donc à investir dans une nourriture équilibrée et de qualité afin de s’assurer que notre félin reçoit tous les nutriments nécessaires à sa croissance. Aussi, je vous recommande de bien surveiller sa croissance en prenant régulièrement son poids. De plus, très tôt dans sa vie, je vous conseille de contrôler les portions quotidiennes de celui-ci afin d’éviter l’obésité. Sur le sac que vous achèterez, une indication du nombre de tasse à donner par jour sera inscrite selon le poids idéal de votre chat. Si, par exemple, on doit donner ½ tasse par jour de moulée, on pourra diviser cette portion en 3 ou 4 petites rations durant la journée. Malheureusement, une fois obèse, notre chat peut développer des maladies comme le diabète, des embolies et autres. L'obésité de notre chat réduit considérablement l'espérance de vie de notre animal.

2.    Faire appel aux bonnes ressources 

Il m’arrive que des clients me disent; «J’ai entendu dire que…» et quand je les questionne un peu, je réalise qu’en matière de santé animale, ils consultent leur coiffeuse, voisine, ou autres. Or, les seuls à détenir vraiment les données les plus récentes en matière de santé animale sont les vétérinaires et les spécialistes du milieu. Bref, ne perdez pas votre temps à questionner Pierre Jean Jacques pour apprendre la vérité derrière la santé de vos félins.

Sachez que les chatons et les chats âgés doivent faire l’objet d’un suivi vétérinaire régulier: aux 2, 3 et 4 mois pour les chatons et tous les six mois pour les individus de plus de 12 ans. Alors qu'un examen de routine annuel est généralement suffisant pour un chat adulte en santé.

Les dépenses vétérinaires peuvent représenter en moyenne 250$ par an. Pour payer les soins vétérinaires, il est possible de souscrire à une assurance-maladie-via notre compagnie d’assurance- pour notre chat. 
 

3.    Faire traiter contre les parasites

S’ils sont trop nombreux dans l’intestin de notre chat, les parasites internes peuvent causer des carences nutritionnelles. Votre vétérinaire peut, moyennant une première consultation, vous laisser des vermifuges qui permettront de pallier ce problème. En général, la plupart des chatons qui ne sont proviennent pas d'élevages professionnels, souffrent de parasites internes.

Quant aux parasites externes du chat, ils entraînent des démangeaisons et peuvent aller jusqu’à créer des dermatites (infection de la peau) sévères. Encore une fois, les meilleurs traitements sont disponibles chez votre vétérinaire et non dans les magasins de grande surface.

4.    Faire vacciner

Pour notre chaton et notre chat adulte, la vaccination reste le moyen le plus efficace de le protéger contre les maladies potentiellement mortelles telles que la rhinotrachéite, la calicivirus, la leucémie, la panleucopénie et la rage. Les vaccins se donnent dès l'âge de 8 semaines en trois doses (1 dose par mois) pour un dernier vaccin annuel à l'âge de 4 mois. Ensuite, certains peuvent être aux 3 ans tandis que d’autres à tous les ans. 

5.    Stérilisation et santé

Pour notre chaton et notre chat adulte, la vaccination reste le moyen le plus efficace de le protéger contre les maladies potentiellement mortelles telles que la rhinotrachéite, la calicivirus, la leucémie, la panleucopénie et la rage. Les vaccins se donnent dès l'âge de 8 semaines en trois doses (1 dose par mois) pour un dernier vaccin annuel à l'âge de 4 mois. Ensuite, certains peuvent être aux 3 ans tandis que d’autres à tous les ans. 

6.    Santé mentale

Comme pour les humains, l’inactivité perturbe autant l’équilibre psychique que physique du chat. Les chats qui vont à l’extérieur ne souffrent pas d’un manque de stimulation, bien au contraire. Mais ils sont malheureusement plus exposés aux accidents. Dans ce sens, un chat domestique ayant un accès à l'extérieur vit en moyenne entre 10 et 12 ans, alors qu'un chat d'appartement peut espérer vivre entre 15 et 20 ans. Bien entendu, il y a des exceptions à cette règle.

Pour favoriser l’activité d’un chat d’intérieur, on utilisera des stimuli par exemple des perchoirs, des passerelles et des jouets adaptés. L'exercice réduit indéniablement le risque d'obésité du chat et augmente son espérance de vie.
 

7.    Surveiller sa dentition

C’est généralement en inspectant la gueule de notre chat que nous pouvons observer les symptômes de la maladie parodontale ou dentaire (voir ma chronique Les maladies dentaires chez le chat). Outre la mauvaise haleine, on peut retrouver un dépôt jaunâtre ou brunâtre sur les dents, une inflammation, un saignement des gencives, des dents qui se déchaussent, une salivation excessive et, à un stade avancé, un manque d'appétit suite à la douleur.

L’idéal, c'est d'initier très tôt notre chaton au brossage de dents avec une brosse douce et une pâte à dents appropriée. Si notre compagnon ne tolère pas le brossage de dents, notre vétérinaire ou les spécialistes en santé animale peuvent nous conseiller l’utilisation de produits qui limitent la formation de la plaque dentaire; bâtons à croquer, poudre ou liquide à mettre dans l’eau, ou une alimentation dentaire.

8.    Médicaments, substances et aliments toxiques

Les médicaments pour humains sont extrêmement dangereux pour notre chat! Antidépresseur, anti-inflammatoires, cannabis, Aspirine, Tylenol et contiennent certaines molécules qui peuvent se révéler très nocives pour le chat, même à petites doses, car son organisme les métabolise différemment de nous.

Certaines substances et aliments toxiques pour les chats peuvent être à leur portée et les rendre malades. Les chats sont souvent attirés par l’eau de javel, et peuvent être tentés d'en boire. Aussi, on doit se méfier d’aliments tels que le chocolat, les oignons ou encore la caféine. De manière générale, il est préférable d’éviter de donner de la nourriture maison à son chat, et de conserver hors d’atteinte tout ce qui est dangereux pour lui.

En conclusion

Tout comme les humains, les chats profitent des progrès de la médecine et leur espérance de vie a augmenté tout comme la nôtre. La médecine préventive y est pour beaucoup, mais la science nutritionnelle et la sensibilisation des propriétaires sur le bien-être de leur chat, y sont pour beaucoup. Maintenant, je souhaite vous avoir donné quelques pistes de solution pouvant améliorer la vie de vos merveilleux chats!