La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

© Martine Lavallée B.A.A. et Technicienne en santé animale

Depuis le premier janvier 2017, les vétérinaires du Québec ont l’interdiction de pratiquer des chirurgies à des fins esthétiques sur les animaux tels que caudectomie et essorillement chez le chien.

Pour les chats, c’est l’onyxectomie (ou le dégriffage) qui pose problème. Même si ce dernier est encore légal au Québec, ailleurs dans bien des pays d’Europe, en Australie et au Brésil, cette pratique est prohibée (38 pays au total). Et la tendance au Québec est que de plus en plus de vétérinaires refusent d’effectuer ce type de chirurgie comme à la clinique vétérinaire de la Promenade ainsi que les Centres vétérinaires Rive-Sud et Laval.  (Lire la suite)