La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

© Martine Lavallée B.A.A. et technicienne en santé animale

Depuis sa légalisation, le cannabis pose de nombreux défis dans bien des milieux dont celui de la médecine vétérinaire et de la santé animale. Deux des défis les plus complexes pour les vétérinaires sont : l’éducation des usagers concernant les effets du cannabis à des fins récréatives sur leurs animaux; et le développement de produits du cannabis sécuritaires pour les animaux. En effet, la production et l’innocuité du cannabis à des fins de santé animale doivent être de qualité supérieure. Par ailleurs, la composante la plus inquiétante du cannabis est sans contredit le THC, une substance qui quand elle est très concentrée, peut être nocive pour les animaux.

 

THC

Le tétrahydrocannabinol (delta-9 tétrahudrocannabinol ou THC) est un cannabinoïde[i] et un des nombreux composés du cannabis. Ses propriétés psychotropes uniques sont souvent recherchées par les usagers. Chez les êtres humains, les effets du THC se dissipent après quelques heures. Chez les animaux, les effets sont intenses. En effet, l’organisme des chiens et des chats l’absorbe plus rapidement et leurs effets sont plus marqués sur eux. Les produits pour les humains sont définitivement trop concentrés pour les animaux.

À la suite de la légalisation du cannabis récréatif dans plusieurs États américains, les vétérinaires locaux doivent faire face à une hausse des cas d’intoxication au THC chez les animaux de compagnie. On rapporte une augmentation de 448% des cas rapportés, reliés à des surdoses de marijuana depuis les six dernières années. La majorité des cas ne sont pas mortels. Néanmoins, le THC cause chez les animaux des vomissements, de l’incoordination, des problèmes du rythme cardiaque et de pression sanguine. Ces symptômes souvent préoccupants, nécessitent pour la plupart des soins d’urgence.

 

Le cannabis, marijuana
et chanvre

Le cannabis se nomme parfois marijuana. Le terme marijuana fait référence aux plantes produites typiquement pour leur résine qui est utilisée autant pour usage récréatif que médical. Quant au terme chanvre, il concerne spécifiquement les plantes produites pour leurs fibres employées notamment dans le textile ou pour leurs graines utilisées dans l’alimentation. Le chanvre contient moins de 0,3% de THC dans ses feuilles et ses fleurs. En ce qui a trait au cannabis, c’est le terme habituel désignant toutes les plantes sous le genre cannabis et celui utilisé dans la littérature gouvernementale.

 

Cannabis et animaux

Le cannabis contient des centaines de composants chimiques; plus de 100 cannabinoïdes et 120 terpènes[ii] ainsi que plusieurs bioflavonoïdes[iii], acides gras, phénols et stérols. On compte de nombreuses sous-espèces et souches. Parmi les principaux ingrédients du cannabis, on retrouve deux  phyto cannabinoïdes: le THC et le cannabidiol (CBD).

Nous connaissons déjà les effets du THC, mais qu’en est-il du CBC? Celui-ci, ne produit aucun effet euphorisant ou enivrant. La puissance du THC et du CBC varie d’une souche à l’autre. Par ailleurs, ces deux composés peuvent avoir des effets thérapeutiques chez les animaux en concentration appropriée. Actuellement, il existe de nouveaux éléments de preuve qui appuient l’usage thérapeutique du cannabis chez les animaux de compagnie. Des produits ont été testés pour leur innocuité, leur dosage et leur efficacité, MAIS il n’y a AUCUNS produits de cannabis approuvés pour les animaux de compagnie.

 Bien que les vétérinaires ne puissent pas prescrire de cannabis pour les animaux de compagnie pour le moment, ils sont les mieux placés pour informer et éduquer les propriétaires d’animaux de compagnie sur les risques reliés à sa consommation accidentelle. De plus, les vétérinaires peuvent fournir, aux parents d’animaux de compagnies, les plus récentes informations et les nouvelles études émergentes ainsi que toutes interactions médicamenteuses potentielles pouvant aggraver les risques d’intoxication.

 

Pourquoi les animaux réagissent-ils autant?

Les animaux réagissent fortement au cannabis comparativement aux humains, car ceux-ci ont plus de récepteurs[iv] CB1 dans leur cerveau que chez les humains. Les récepteurs CB1 et CB2, où se lie le THC, sont responsables de l’effet enivrant de celui-ci. Le CBD, quant à lui, n'est pas un ligand[v] primaire pour les récepteurs CB1 ou CB2. Le CBD a comme propriété de moduler les effets du THC. D'autres recherches montrent également que le CBD augmente la vigilance.

Récemment, de nouvelles études indiquent que le THC peut avoir des bienfaits thérapeutiques chez les animaux. La gravité des symptômes d’intoxication dépendra donc de la dose, la voie d’administration, l’accoutumance ou non de l’individu et les variations individuelles de sensibilité.

 

Effet d’entourage

Pour simplifier, l’effet d’entourage est la complicité des composantes du cannabis. Les composés chimiques de cette plante travaillent mieux ensemble pour produire ainsi un effet synergique. Ces composants produisent les huiles essentielles dont les nombreux terpènes responsables des odeurs caractéristiques de cette plante. Les terpènes ont des effets physiques sur le corps et on considère qu’ils jouent un rôle important dans les effets thérapeutiques du cannabis.

 

Les bénéfices

Pour l’humain, le cannabis traite un large éventail de maladies : douleur chronique, neuropathique, musculaire ou liée au cancer, soins palliatifs, nausées, vomissements, sclérose en plaques, lésions de la moelle épinière, épilepsie, arthrite, douleur, ostéoporose, glaucome, hypertension, stress, anxiété, dépression, troubles du sommeil, inflammation, maladies inflammatoires de la peau ou intestinale, syndrome du côlon irritable, etc. Les vétérinaires aimeraient être en mesure d’offrir le cannabis médical comme option thérapeutique pour leurs patients. Mais ils n'ont actuellement aucune voie légale leur permettant de le faire. Or il n’existe actuellement aucun produit homologué au Canada pour les animaux. Espérons que le cannabis traitera un jour les animaux pour de multiples affections semblables à celles des humains.

Notons que depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur le cannabis, le 17 octobre 2018, tous les produits contenants des phytocannabinoïdes dérivés du cannabis, y compris le CBC et/ou le THC, ont été déplacés de la liste des drogues contrôlées à la Liste des drogues sur ordonnance. À l’instar des produits fabriqués pour les marchés de la médecine humaine ou des produits récréatifs et disponibles de façon légale, les produits pour animaux de compagnie devront être de qualité pharmaceutique supérieure et être muni d’un certificat d’analyse. Cela garantira que le produit a été testé pour les pesticides, les métaux lourds et les micro-organismes.

 

Conclusion

Si vous consommez du cannabis, il est essentiel d’entreposer vos réserves hors de portée de vos animaux car les concentrations de ces produits peuvent vraiment être nocives pour ceux-ci. N’utilisez JAMAIS vos produits sur vos animaux et parlez de cannabis avec vos experts vétérinaires.



[i] Les cannabinoïdes sont un groupe de substances chimiques qui activent les récepteurs cannabis présents dans le corps humain et chez les mammifères. Source wikipedia.org

[ii] Les terpènes sont une classe d'hydrocarbures, produits par de nombreuses plantes, en particulier les conifères. Ce sont des composants majeurs de la résine et de l'essence de térébenthine produite à partir de résine. Source wikipedia.org

[iii] Ils donnent leurs couleurs aux fruits et légumes et sont de puissants antioxydants, protecteurs des cellules contre les dommages des radicaux libres.

[iv] Un récepteur est une protéine de la membrane cellulaire qui se lie spécifiquement à un facteur spécifique induisant une réponse cellulaire à ce ligand. Source wikipedia.org

[v] Un ligand est une molécule qui se lie de manière réversible à ne macromolécule ciblée, protéine ou acide nucléique, jouant en général un rôle fonctionnel: stabilisation structurale, catalyse, modulation d'une activité enzymatique, transmission d'un signal. Source wikipedia.org

 

Sources

www.ledevoir.com/societe/541205/du-cannabis-pour-les-animaux-de-compagnie
http://www.veterinairevalmauricie.com/chroniques/l-impact-de-la-legalisation-du-cannabis-sur-nos-animaux-de-compagnie/
https://www.veterinairesaucanada.net/documents/exposition-au-cannabis-medicinal-chez-les-animaux-de-compagnie

 

Voici nos
SUGGESTIONS
de produits pour

votre animal