La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

© Martine Lavallée B.A.A. et technicienne en santé animale

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) appuie l’identification permanente des animaux et recommande l’usage des implants électroniques (micropuces).

La technologie de micropuçage n’est pas récente et daterait d'environ 30 ans. Dans le monde des animaux de compagnie, c’est en Europe, il y a 25 ans, que la micropuce a fait son apparition pour être utilisée afin d’identifier les animaux de compagnie. Les coûts de micropuçage se situent entre 40 et 100$.

Figure 1: Radiographie d’un chien disposant d’une micropuce.
Photo www.cvvalmont.com

Il n’y a aucun entretien à faire suite à l’installation d’une micropuce, c’est donc dire qu’elle est bonne à vie. Il est par contre important de la faire vérifier, par une technicienne ou un vétérinaire, chaque année afin de s’assurer qu’elle fonctionne encore parfaitement. Assurez-vous que l’on utilise des micropuces conformes à la norme de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), un système utilisé internationalement, car elles peuvent être lues par tout type de lecteur.

De la grosseur d’un grain de riz, la micropuce est un dispositif électronique que l’on injecte sous la peau de l’animal, principalement dans la région se situant entre les omoplates car cette région est moins innervée qu’ailleurs. Cet appareil d’identification est particulièrement utile dans le cas où notre animal se perdrait car le numéro unique de la micropuce permet de le reconnaître. Cependant, une micropuce n’est pas un système de géolocalisation GPS! On ne peut donc pas suivre les déplacements de notre animal sur notre IPhone. Il s’agit plutôt d’un outil de reconnaissance attestant que vous êtes bien le propriétaire de tel ou tel animal.

Figure 2: Seringue d’insertion, micropuces et étiquettes
avec les codes-barres ainsi que les numéros de micropuce.

COMMENT L’INJECTE-T-ON?

Figure 3: Photo animauxquebec.com

Comme je le disais, la micropuce est injectée dans une région où il y a très peu de sensibilité. On utilise une seringue à piston (voir figure 3) faite expressément à cet effet pour l’insertion. La peau, au site d’injection, va être étirée le plus possible afin de s’assurer que la micropuce est bel et bien injectée sous la peau. Puisque la technique d’implantation peut influer sur le rendement de la micropuce, l’ACMV recommande que cette intervention soit effectuée par un vétérinaire ou par une autre personne qualifiée qui connaît ce type d’intervention et cette méthode d’identification. Seuls les chats et chiens âgés de 6 mois et plus peuvent recevoir une micropuce. La peau où on effectue l’injection de micropuce, peut être irritée pendant quelques heures, mais est généralement sans risque si l’injection est faite dans les règles de l’art par le vétérinaire ou sa technicienne. Pendant cette intervention, l’animal pourra ressentir un léger inconfort pendant quelques secondes, mais ceux-ci s’estomperont rapidement. Il arrive fréquemment que l’intervention soit faite sous anesthésie générale lors de la stérilisation. Dans de rares cas, certains animaux ont des réactions adverses[i], telles que infection, inflammation et parfois des formations de tumeurs.

 

COMMENT ÇA MARCHE?

La micropuce renferme une série de chiffres associés à un dossier contenant les renseignements sur le propriétaire ainsi que ceux de l’animal (adresse, téléphone et description de l’animal). Ces renseignements, envoyés par la personne qui insère la micropuce, sont emmagasinés dans la base de données du fabricant de cette micropuce. Pour obtenir ou visualiser le numéro de la micropuce afin d’accéder au dossier correspondant, elle doit être balayée par un lecteur de micropuces. Par contre, il est important de toujours mettre nos informations à jour lorsqu’il y a des changements surtout quand nous déménageons! Ce changement s’effectue directement auprès de la compagnie de micropuce.

 

ANIMAL PERDU OU VOLÉ

Figure 4: Photo animauxquebec.com

Il n’est pas impossible que notre animal fugue et s’égare en visite chez de la famille ou suite à un événement imprévu. C’est à ce moment-là qu’une micropuce peut faire toute la différence. Elle peut nous donner un maximum de chances de retrouver notre compagnon. Dans le cas où notre animal est retrouvé par un particulier, il est fortement recommandé que celui-ci l’emmène soit dans un refuge ou une clinique vétérinaire pour que l’on puisse procéder à un balayage (voir figure 4) afin de déceler la présence ou non d’une micropuce. À l’aide du détecteur (ou lecteur) de micropuce, on va tout simplement survoler, de quelques centimètres le pelage de l’animal au niveau de son cou, dos et ses flancs (les micropuces peuvent migrer du site de l’injection après quelques années). Une fois qu’elle est détectée, on prend en note le numéro de la micropuce et on contacte le fabricant. Le propriétaire peut donc rapidement être prévenu afin qu’il récupère son animal.

 

OÙ FAIRE MICROPUCER?         

De plus en plus, et ce avant d’avoir un animal de compagnie, on doit s’informer auprès de notre ville si celle-ci dispose d’un programme de micropuçage en collaboration avec des vétérinaires et des techniciens en santé animale. Ces programmes sont souvent effectués à prix réduit. La plupart des vétérinaires indépendants, offrent également ce service.

 

QUELS SONT SES AVANTAGES?

Les gains touchent autant les propriétaires que leurs animaux de compagnie. L’identification unique (comme un numéro de série) confère une forme de «garantie» que notre animal de compagnie nous appartient. Aucun autre animal ne possèdera le même code que lui. La micropuce est insérée qu’une seule fois et elle sera bonne pour toute la vie de l’animal.  La seule façon qu’elle peut être retirée, c'est par chirurgie. Elle permet de retrouver le gardien de l’animal la plupart du temps assez rapidement et d’éviter des frais de séjour à la SPCA notamment. Voici d’autres avantages à souligner :

  • C’est une méthode d’identification permanente;
  • C’est impossible d’égarer une micropuce;
  • Elle peut sauver la vie de notre animal.

CONCLUSION

https://www.youtube.com/watch?v=I2W1zOzh8C0

L’identification permanente est donc un incontournable d’un service animalier éthique et responsable car il permet au gardien ou propriétaire de retrouver plus rapidement son animal de compagnie. Par prudence, nous vous recommandons d’utiliser quand même un collier avec des plaques d’identification puisque la plupart des gens ne sont pas habitués au micropuçage. Un voisin ou une voisine qui trouve votre chien ou votre chat errant dans les rues du voisinage saura repérer les plaques d’identification sur le collier de votre animal familier.

[1] D’après l’American Veterinary Medical Foundation (AVMF), seulement 361 animaux sur 4 millions munis d’une micropuce auraient souffert d’un effet indésirable selon les résultats enregistrés au cours d’un sondage.

 

Sources
www.omvq.qc.ca

www.micropuce.ca
www.sosfelins.com
www.hvseigneurie.com

Voici nos
SUGGESTIONS
de produits pour

votre animal