CHRONIQUES

© Martine Lavallée B.A.A. et Technicienne en santé animale

pour notre chien

bon maître

Devenir un

Que notre chien ait un caractère fort ou non, il est très important de mettre en place, tôt dans sa vie, des règles de vie. Cela peut paraître strict, mais en vérité ceci permet de respecter la nature et les limites de notre chien. En gros, il s’agit d’encadrer notre chien tout comme nous le faisons pour nos enfants. La mise en place d’un ensemble de règles permet d’établir un lien fort avec notre chien.

De plus, des mesures d’encadrement et leur mise en place développent chez le maître une confiance en soi essentielle notamment en situation stressante, car les situations stressantes peuvent être une source de panique, voire de perte de contrôle. La panique non contrôlée où s’installe une forme de peur augmente notre rythme cardiaque. Notre chien ressentira ces émotions négatives et conclura: «Mon maître n’est pas capable de gérer la situation qui se présente.». Lorsque nous n’avons pas su mettre un encadrement dans notre vie, c’est notre chien qui va prendre le leadership sur l’équipe et qui va décider à notre place parce qu’il estime que nous ne sommes pas fiables. Ce qui est rarement une bonne chose puisque par amour pour nous, il risque de nous surprotéger, et, ainsi, s’attaquer à «l'ennemi».

La confiance réciproque est l’une des choses les plus importantes dans la relation humaine chien. Si le maître est calme, doux, mais ferme, le chien lui fera confiance et l’éducation de notre compagnon n’en sera que plus facile. 

Mais tout d’abord qu’entend-on par «bon maître»?

 

Le bon maître

Le bon maître est une personne qui va traiter son chien comme un chien. C’est-à-dire de le respecter en tant qu’animal domestique sans oublier qu’il est d’origines sauvages. On doit donc le traiter tout simplement comme on considère tout animal avec ses propres codes et ses modes de fonctionnement. De son côté, le chien va devoir apprendre et comprendre les comportements et la communication des humains.  

Le bon maître s’assurera donc de combler les besoins de base de son chien, mais l’aidera à s’épanouir au sein de du foyer. Pour parvenir à bien encadrer notre chien, et notre vie autour de lui, voici quelques éléments qui rendront la relation plus harmonieuse avec notre compagnon.

 

En lien avec l’alimentation

Alimenter notre chien avec une nourriture appropriée, adaptée à son mode et son stade de vie est une des meilleures actions à poser. Par ailleurs, je crois qu’il est néfaste de donner à volonté de la nourriture à son chien. 

J’y vois deux problèmes majeurs avec la nourriture ad libitum: tout d’abord, si notre chien mange un peu toute la journée, il est donc constamment en période de digestion ce qui n’est bien entendu pas à privilégier. D’autre part, un chien qui mange à volonté prendra souvent rapidement du poids ce qui nuira grandement à sa santé. Il est donc préférable de nourrir de façon contrôlée notre toutou. Il en viendra à aimer que vous lui donniez à manger régulièrement et routinièrement. 

Aussi, mieux vaut ne jamais donner à manger à notre chien lorsque nous sommes attablés. Ceci afin d’éviter qu’il ne prenne l’habitude de venir «quêter» de la nourriture à table, mais aussi pour différencier nos différents statuts en tant qu’êtres vivants. 

Par ailleurs, je ne recommande pas de faire le test du «bol» où l’on cherche à savoir si notre chien est agressif quand on lui retire sa gamelle. Cela risque d’augmenter sa réactivité lors de la présence de quelqu'un pendant son repas en plus de créer un lien relationnel amoindri avec notre fidèle compagnon. Il est recommandé de le laisser tranquille pendant ce moment très important pour lui. Cependant, ajouter des croquettes ou des friandises dans son écuelle lorsqu’il mange, en lui demandant de s'asseoir avant d'effectuer ce geste, est une action positive. 

 

Créer des lieux de confort pour notre chien

Offrons quelques endroits ou des «lieux de confort» pour notre chien par exemple des coussins ou paniers confortables au lieu qu’il s’installe sur le canapé ou le lit. Ses lieux de confort doivent se situer dans un endroit tranquille, non passant, où notre chien ne pourra pas «surveiller» les allées et venues de tous les membres de la famille. N’oublions pas que notre chien va dans son panier pour être tranquille. On ne doit donc pas le dérangé régulièrement lorsqu’il s’y trouve. De plus, NE JAMAIS aller voir et/ou caresser un chien qui dort dans son panier. C’est d’ailleurs une règle à prioriser lorsque l’on a des enfants. Aussi, si votre chien est dans le passage, ne l’enjambez pas, demandez-lui de se pousser.

À chacun ses lieux de confort: les humains ont leur canapé et leur lit, les chiens ont leurs panier et coussin. Mieux vaut contrôler l’accès du canapé et du lit à notre chien pour éviter qu’il ne prenne l’initiative d’y monter quand il le souhaite comme si ceux-ci étaient une continuité de son territoire. Surtout lorsqu’il y a des enfants en bas âge assis sur le sofa ou couchés dans leur lit. On pourra aller jusqu'à interdire certaines zones de la maison à notre chien afin que les humains conservent une forme d’intimité. 

 

Gérer les rencontres

En toutes circonstances, une très bonne habitude à prendre est de récompenser notre chien lors de ses bons comportements et de l'ignorer lorsqu'il réclame notre attention ou qu'il est dissipé. Cela signifie que l’on doit l’ignorer lorsqu’il vient réclamer de l’attention et l’appeler pour le récompenser quand il vient à nous.

Notre chien est un être social et il a besoin de rencontres régulières avec ses congénères. Les chiens ont généralement besoin de 1h à 4h d’activités par jour. Aussi, deux marches par jour d’au minimum 30 minutes sont nécessaires pour la stimulation mentale et physique de notre chien.

Tous les membres de la famille et les amis qui prennent contact avec notre chien doivent participer et se soumettre aux saines habitudes relationnelles que vous tentez d'incorporer entre les humains et votre chien. 

Il est important d’utiliser un ton ferme parfois et doux à d’autres moments. Cependant, appeler notre chien pour qu’il vienne à nous de manière très stricte, très ferme, n’est vraiment pas une bonne idée. Notre chien aura le choix entre continuer ce qu’il est en train de faire ou fuir, car si nous sommes trop autoritaires et trop fermes, cela ne donnera absolument pas envie à notre chien de venir vers nous. On doit plutôt adopter une position d’appel au jeu, accroupis, à se taper sur les jambes et appeler avec un ton jovial.

 

En gros, l’éducation de notre chien est un moyen de rendre la cohabitation entre nous et lui harmonieuse. Dans une majorité des cas, les problèmes comportementaux sont engendrés par un dysfonctionnement de l’environnement ainsi qu’un manque d’encadrement. S’occuper d’un chien demande de la rigueur, de la constance et de la cohérence. Il est donc de notre devoir et de notre responsabilité de répondre à ses besoins, mais surtout, de lui permettre de vivre sa vie de chien !

SOURCES :

ÊTRE UN BON MAITRE POUR SON CHIEN ET ADOPTER LES BONS GESTES

Comment être un bon maître pour son chien ?

Les 10 commandements d’un bon maître