Le mot allergie sert à décrire plusieurs réactions qui peuvent se manifester en différentes régions du corps de l’animal : sur la peau, au niveau des yeux, des oreilles, du système digestif ou encore des voies respiratoires. Les types de symptômes et leur intensité vont varier selon l’endroit où l’allergie se déclare, et en fonction de plusieurs autres facteurs, propres à chaque animal.

Les principaux types de manifestations allergiques sont : 

L’allergie alimentaire, l’asthme, la dermatite atopique (ou atopie), la rhinite allergique, certaines formes d’urticaire et le choc anaphylactique.

Allergie alimentaire :

Certains aliments ou nutriments sont susceptibles d’entraîner, quand ils ne sont pas tolérés ou mal tolérés par l’organisme, une réaction anormale suite à un processus immunologique. Cette réponse immunologique s’explique par le fait que ces aliments sont considérés comme des corps étrangers (allergènes) par l’organisme et entraîne la fabrication d’anticorps. Il ne faut pas confondre allergie alimentaire et intoxication alimentaire.

Note : L’allergie alimentaire est toujours causée par une protéine. Ex : La protéine de poulet et non pas le gras de poulet.

La réaction allergique : comment ça se passe?

Pour qu’il y ait une réaction allergique, l’allergène doit se rendre dans les vaisseaux sanguins et toujours après un deuxième contact avec la protéine. L’animal peut avoir ingéré l’aliment (la protéine) depuis plusieurs années avant d’en être affecté.
Le corps réagit comme s’il voulait détruire l’allergène, considéré comme dangereuse. Chez les personnes ou les animaux allergiques, le système immunitaire produit des anticorps, également appelés immunoglobulines, qui s’attaquent aux allergènes rencontrés.

Atopie ou allergie environnementale :

L’atopie est liée à des facteurs génétiques. Cette anomalie est le fait de posséder, de produire, de manière excessive, des immunoglobines *E (IgE) qui sont une variété d’anticorps spécifiques. C’est le contact avec des allergènes habituellement banals, tel que la poussière de maison, les poils d’animaux, les pollens, les acariens, qui provoquent la production anomale d’IgE et qui déclenche des hypersensibilités immédiates. 

Souvent rencontrée chez l’animal, particulièrement le chien, caractérisé par un prurit (grattage) sévère, saisonnier, englobant principalement les pattes, la face et l’abdomen. L’animal s’infligera des traumatismes. Et fréquemment il y aura un lien entre les otites et les allergies.

Quoi faire : 

Si après quelques semaines les symptômes ne régressent pas, il serait utile de voir votre médecin vétérinaire. Les démangeaisons dues aux allergies sont généralement bien contrôlées avec un traitement à base de cortisone et des antihistaminiques.

Toutefois, la cortisone ne guérit pas le problème et les symptômes réapparaissent lorsqu’on en cesse l’administration. Les traitements à base de cortisone sont souvent redoutés par les propriétaires d’animaux vu les effets secondaires possibles. Des formules naturelles à base d’oméga 3-6-9 pourront être offertes en même temps pour supporter son système immunitaire.

Oméga 3-6-9 : Il existe sur le marché des formules à base d’oméga 3-6-9 (acide gras essentiels) de poisson ou de plantes (botanique). Rechercher les omégas de sources botaniques pour tous ces bienfaits. Elle est doublement pratique, elle se verse sur la nourriture et s’applique aussi sur la peau pour diminuer les rougeurs et les irritations. Ce qui n’est pas le cas avec les omégas de poissons, qui ne s’appliquent pas sur la peau.

À noter : Offrir 2 à 3 fois par semaine un supplément d’oméga à votre animal c’est lui donner une bonne source d’acides gras essentiels à son alimentation. Cela lui apportera des bienfaits généraux sur son système immunitaire.

 

Raymond Racicot, médecin-vétérinaire

Voici notre suggestion de produits pour maintenir une peau saine, diminuer les symptômes d’allergies saisonnières et offrir à vos amis à quatre pattes une meilleure qualité de vie.