La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Vous aimeriez vous procurer un nouvel animal de compagnie, c’est une responsabilité importante, mais l’assurance de sa provenance est un détail tout aussi important. Il existe plusieurs endroits où l’on peut obtenir un nouvel animal : acheter d’une animalerie, d’un particulier, d’un éleveur certifié ou non; adopter d’un particulier ou d’un refuge (OSBL). Certains de ces endroits sont problématiques car ils ont une incidence directe ou indirecte sur le bien-être animal. N’oublions pas qu’il n’est jamais recommandé de faire l'acquisition d'un animal de manière impulsive ou par pitié.

Soulignons qu’au Canada, mais surtout au Québec, des milliers de chiens et de chats sont confinés dans de petites cages sous des conditions horribles à des fins de reproduction, où leurs rejetons sont vendus dans les animaleries ou en ligne. C’est une industrie où ces animaux sont des instruments de reproduction dans des «usines»[i] (UCC). S’enchaîne l’abandon de près de 50 000 animaux par année et ce, seulement dans la région de Montréal.

La législation québécoise concernant le bien-être des animaux n’est malheureusement pas assez sévère. Pour en finir, le mouvement de protestation doit venir des consommateurs. Ceux-ci peuvent réduire la demande en cessant d'appuyer ce type d’élevage soit en adoptant en refuge ou en achetant d’un éleveur consciencieux.

 

LES OPTIONS DOUTEUSES

Les sites web, les annonces dans les journaux

Méfiez-vous, il n’existe aucune façon de savoir si votre «marchand» s’approvisionne ou non auprès d’une UCC. Certains sites web, les petites annonces classées dans les journaux et en ligne sont autant de moyens dont se servent les UCC pour vendre leurs animaux à des clients. Les tenanciers de UCC sont futés, en diffusant des images trompeuses d’animaux bien toilettés et confortablement couchés dans le salon avec des enfants. Quand on achète un nouvel animal dans ces établissements, on crée un espace pour la venue d’un autre animal provenant d’une UCC. La seule façon de mettre fin à ces opérations de reproduction en masse est d’éviter d’acheter un animal dans une boutique d’animaux ou en ligne. 

Le particulier

Attention, un particulier qui se retrouve malgré lui avec une femelle gestante parce qu’il l’a adoptée (ou elle est arrivée à sa porte) dans cet état et qu'il a l'intention de placer ses petits ainsi que de la faire stériliser, est une source fiable. Les particuliers douteux sont ceux qui ne veulent ni faire stériliser leurs animaux, ni les protéger des maladies courantes et qui sont plutôt du genre à «laisser la nature faire les choses» ou qui ne réalisent pas les coûts afférents à l’entretien d’un animal. Tôt ou tard, la nature et les régions urbaines se retrouveront encombrées d'animaux errants et sans domicile grâce à ces « amants de la nature ». Donc ce n’est pas recommandé de les encourager.

 

LES BONNES OPTIONS 

Éleveur responsable

Il existe de nombreux éleveurs de qualité au Québec. Que ce soit un élevage familial ou de chiens d’exposition, ces éleveurs ont une transparence et une ouverture que nous ne trouvons pas dans les UCC. Certains sont enregistrés au le Club Canin Canadien (CCC) ou à l’Association Féline Canadienne (AFC) et d’autres en milieu familial ont une réputation et des références à vous donner. Quoi qu’il en soit, il est important de faire ses recherches. Ce qu’il faut retenir de ces éleveurs :

  • ils vous permettent d'aller à la maison où votre chiot ou chaton est né et grandi;
  • ils ne feront pas l’élevage de plus d’une ou deux races à la fois;
  • ils auront un petit nombre d’animaux et ils exigeront que tous les animaux qui sont vendus soient stérilisés;
  • ils effectueront une présélection élaborée des acheteurs potentiels de leurs animaux;
  • ils considèrent leurs animaux d’élevage comme des animaux de compagnie voire faisant partie de la famille, pas comme des produits;
  • leurs animaux vivent dans un environnement familial, pas dans des cages, des hangars ou des enclos.

L’essayer c’est l’adopter !  

L’adoption en refuge[ii] ou d’un groupe de secours[iii] pour animaux sont d'autres ressources fiables.Cette dernière option vous permet entres autres de sélectionner un animal de race souvent «retraité», adulte qui est maintenant entre les mains d'un groupe de secours. Ces organismes sans but lucratif (OSBL) ont à cœur le bien-être des animaux et ils ne cherchent aucunement à faire des profits. En adoptant votre compagnon d’un de ces refuges, vous vous assurez de ne pas soutenir les UCC et vous aidez à réduire la surpopulation animale. Un animal délaissé et abandonné à qui vous offrez une seconde chance vous le rendra à l’infini et vous apportera une immense joie. Il vous témoignera un amour inconditionnel.

 

Les avantages d’adopter un animal dans un OSBL:

  • obtenir des conseils avisés sur la personnalité de l’animal qui conviendra le mieux à votre style de vie;
  • connaître clairement le caractère de l’animal, son comportement, ses besoins, ses forces et ses faiblesses;
  • bénéficier d’un animal possédant une éducation de base;
  • acquérir un animal vacciné, stérilisé et déparasité;
  • offrir une seconde chance à un animal;
  • l’absence de financement des UCC;
  • l’assurance d’adopter un animal en bonne santé;
  • devenir un ambassadeur de l’adoption;

 

CONCLUSION

En achetant votre animal dans une animalerie, les chances de tomber sur un candidat provenant des UCC sont élevées. L'idéal, c'est de s'informer et de faire des recherches de manière réfléchie et non impulsive. On dit que plus de la moitié des gens vont sur l’Internet pour se procurer un animal de compagnie. L’éducation sur les meilleures méthodes d’achat d’animaux de compagnie, doit se faire sur cette même plateforme.

 

 ©Martine Lavallée B.A.A. et Technicienne en santé animale

 

Références et crédits photos:

Humane Society of South Mississippi – Facebook
https://www.chien.fr/race/border-terrier
marthastewart.com
http://www.spca.com/?p=3917&lang=fr
http://plus.lapresse.ca/screens/40cd-d3f4-5318e1a2-8d0c-64ceac1c606d%7C_0.html


[i] Usines à chiots et à chats

[ii] Dans notre région le refuge le plus près est la SPCA Laurentides-Labelle à Sainte-Agathe-des-Monts.

[iii] Secours Boxer Québec : www.secoursboxers.com

SOS Lévrier secours : www.greyhoundrescuequebec.com
Secours Golden Retriever : www.goldenrescuequebec.com
Liste de refuges pour chats : www.lebernard.ca/chats/refuges
Réseau secours animal : www.reseausecoursanimal.org
Humanimo : humanimo.org
PetFinder.com

 

 

 

 

 

Voici notre suggestion
de produits 
pour maintenir
un pelage sain, pour offrir à
nos amis à quatre pattes 
une meilleure qualité de vie.