En Amérique du Nord on compte une centaine d’espèces de tiques et une quarantaine au Canada. Douze espèces peuvent potentiellement transmettre certaines affections aux animaux et à l’homme. À des fins pratiques, nous allons nous concentrer sur la tique de notre région qui a la capacité de transmettre la maladie de Lyme (MDL), c’est-à-dire la «tique à pattes noires» ou la «tique du chevreuil» ou l’Ixodes scapularis (IS).Ces arachnides acariens ont trois stades de vie; la larve, la nymphe et l’adulte. Leur grosseur passe d’un millimètre à plus de 4 à 6 mm une fois engorgée de sang. Elles possèdent trois paires de pattes au stade larvaire, mais en auront quatre aux stades de nymphe et d’adulte. Leur couleur est dans la palette des bruns plus ou moins noirs, donc de façon générale assez foncée.

(1)

 

 

 

 

 

 

La limite géographique de l’IS est mal définie. Celles-ci voyagent souvent sur nos oiseaux migrateurs. Aussi, maintenant que nos hivers sont de plus en plus courts et de moins en moins rigoureux, les tiques ont réussi à s’adapter et à survivent à nos hivers. Elles s’activent à des températures de 4 à 7 degrés Celsius. On rencontre ces tiques dans les boisées, où elles attendent bien juchées dans les plantes arbustives ou herbacées de se jeter sur leur victime. Les tiques se nourrissent du sang des animaux sur lesquels elles embarqueront. Malgré leur dénomination «la tique du chevreuil», la plupart des espèces de tiques sucent le sang de tous les animaux rencontrés.

Elles restent sur leur hôte un certain temps pour s’y nourrir en utilisant leurs pièces buccales couvertes de crochets pour s’ancrer à la peau. La piqûre est indolore car la bestiole sécrète un analgésique local. L’ancrage pourra prendre un à deux jours à se compléter puis le repas durera en général plusieurs jours, soit entre 3 et 14 jours. Les tiques peuvent ingérer un repas de sang 10 à 100 fois leur poids initial, ce qui les gonflera énormément et c’est à ce moment souvent que pour la première fois vous noterez leur présence, car en caressant votre animal, vous sentirez une bosse dans sa fourrure ou tout simplement vous pourrez la voir si votre animal n’a pas une fourrure dense ou très longue. Les tiques prendront trois repas dans leur vie. Elles peuvent pondent 20 000 œufs par ponte !                                                       

L’IS est la deuxième tique la plus fréquente dans les Provinces maritimes et dans l’Est du Canada. Elle est aussi celle qui est responsable de 43,3% de la transmission de l’infection Borrelia burgdorferi (BB) ou la MDL au chien et à l’humain. Il est donc très important que vous vous fassiez traiter immédiatement si vous avez été piqué par cette tique. 

Au Canada, nous avons un programme de surveillance s’effectuant de 3 manières :

  1. le signalement des cas de MDL chez les humains par les organismes de santé publique provinciaux et territoriaux;
  2. la soumission volontaire de tiques recueillies sur des personnes et des animaux par des médecins et des vétérinaires;
  3. l’étude sur le terrain afin de recueillir les tiques dans l'environnement.

Symptômes du chien

La MDL se déclare généralement 2 à 5 mois après la morsure de tique. Seuls 5% des chiens contaminés par la bactérie développeront les symptômes de fièvre, douleurs articulaires, boiteries et courbatures. La bactérie peut se loger dans les reins et entrainer des dommages permanents. Le diagnostic de MDL se fait par un test de sang simple et rapide en clinique vétérinaire. Advenant un résultat positif, d’autres tests seront recommandés pour vérifier l’atteinte à d’autres organes et une antibiothérapie sera prescrite. Inspectez votre animal chaque jour pour vérifier qu’aucune tique n’a pu se fixer et retirez-les hâtivement. Votre vétérinaire et son équipe pourront le faire et enverront la tique pour analyse.  

Symptômes du chat

Les chats peuvent se faire mordre par des tiques, mais ne sont pas sensibles à la MDL. Ils  développeront très rarement des symptômes s’ils sont contaminés.

Symptômes de l’humain

Rassurez-vous, l’humain ne peut pas attraper la maladie à partir du chien. L’humain doit être contaminé à partir d’une morsure de tique également. À un stade précoce de la MDL, on distingue une éruption cutanée de forme circulaire au site de morsure. Elle peut aussi s’accompagner de symptômes similaires à ceux d’une grippe. Le médecin pourra alors vous prescrire des antibiotiques, le plus tôt sera le mieux.

Conclusion

La MDL est à déclaration obligatoire depuis 2009. La quantité de cas signalés au Canada est passée de 128 en 2009, à plus de 710 en 2015. C’est dans l'Est et le centre du pays que le nombre de tiques augmente. Au Québec, les zones épidémiques de la MDL sont la Montérégie, l'Estrie et Centre du Québec. Quoique rarement mortelle, la MDL doit être diagnostiquée à un stade précoce car elle peut entraîner l’apparition de maladies dégénérescentes. Les meilleures habitudes à prendre sont la protection vestimentaire, l’auto-inspection, l’inspection de nos animaux et le retrait des tiques. Si votre chien a un mode de vie l’exposant aux tiques, il existe des médicaments préventifs, soit en cubes à croquer ou en liquide à verser sur la peau que votre vétérinaire peut prescrire.

 

Martine Lavallée B.A.A. et technicienne en santé animale-T.S.A.

 

Références :
[1] Illustrations gracieuseté de l’Université de l’Alberta
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-lyme.html
http://francelyme.fr/WordPress3/Documents/2013/06/Lettre-%C3%A0-Olivier-V%C3%A9ran-06-05-2013.pdf

Voici notre suggestion
 pour le mois du réveil :
DERMAVET pour diminuer
les démangeaisons et promouvoir l'intégrité de la peau chez le chien et le chat :